Rechercher
  • Xaviere Pradel

La lettre de mon père

Dernière mise à jour : mai 18

Je m’étonne toujours de la force de l’écriture, de sa capacité à résonner en nous, avec tellement plus de puissance que de simples paroles.

Je me souviens de la première lettre que j’ai reçue de mon père. J’avais neuf ans et j’étais en voyage scolaire. Ayant enfin consenti à abandonner définitivement l’objet fétiche que j’avais adopté depuis mon plus jeune âge pour m’aider à m’endormir, il me faisait part de sa fierté à me voir grandir. Par cette missive, ses mots s’ancraient profondément en moi. D’un seul coup, je prenais conscience qu’il m’était impossible de faire marche arrière. Ma décision était gravée dans le marbre ; une page était tournée.

Cette lettre, également pleine de mots tendres, je la possède encore et je la conserverai certainement jusqu’à ma mort. J'entends la voix de mon père lorsque je la relis.


Exprimer par écrit à nos enfants et à nos proches l’amour que nous leur portons me paraît donc essentiel. Nous leur laissons ainsi, quelque part, une trace indélébile de notre affection qu’aucun souvenir ne saurait égaler, un talisman auquel s’accrocher lorsque nous ne serons plus de ce monde.


151 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout