Rechercher
  • xaviere.pradel

Anton, je vous ai aimé

Dernière mise à jour : nov. 18

Il y a trois semaines, j’ai fait la connaissance d’Anton, 84 ans, dans le service de soins palliatifs où je me rends chaque jeudi.

Anton, dernier d’une fratrie de 8 enfants, a pris plaisir à me raconter l’histoire de sa famille. Ses parents, Bulgares, ont immigrés à Lyon en 1930 afin de travailler dans une entreprise de soieries. Ils avaient à l’époque déjà 6 enfants. Dès 1933, leurs deux aînés sont repartis dans leur patrie d’origine pour y poursuivre leurs études. Malheureusement, la seconde guerre mondiale a éclaté puis le rideau de fer est tombé. Les deux enfants ont été séparés à tout jamais du reste de leur famille. Anton ne sait pas ce qu’ils sont devenus. Ses autres frères et sœurs, restés en France, sont à présent tous décédés.


Anton m’a aussi parlé longuement de sa femme déjà disparue, de ses nombreux voyages ainsi que de son fils unique dont il était très fier. Ses yeux brillaient de plaisir à l’évocation des êtres aimés. J’étais heureuse de l’écouter, de partager ses souvenirs avec lui.


Cette semaine, j’ai appris qu’Anton nous avait quittés. Je regrette de ne pas avoir eu la possibilité de rédiger son récit pour le transmettre à son fils. Ce dernier en aurait certainement été réconforté.


J’espère que prochainement, la biographie hospitalière fera partie, au même titre que la musicothérapie, la peinture ou les soins esthétiques, des thérapies dont bénéficient les malades en USP (Unités de Soins Palliatifs). Car en effet, le récit biographique est une source de bien être, tant pour celui qui va partir que pour celui qui reste.

#Biographie #hôpital #USP

Par souci de confidentialité, le nom, l'âge et le pays d'origine d'Anton ont été modifiés.

71 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout